top of page

NOS CRÉATIONS

DAYDREAMING
de Ronan Mancec

Deux personnages, celle d’ici et celui d’ailleurs, se rencontrent et débattent sous la forme de dialogues philosophiques et drôles. Confrontés l’un à l’autre, ils se posent la question de l’identité, de ce que les voyages déplacent en nous, et au final celle de l’altérité. Une voix intervient plusieurs fois pour nommer le monde : la pièce est aussi une réflexion sur le langage. 

CONNEXION(S)
/RÉCITAL TECHNOLOGIQUE/
de Juliette Bessou

...Mesdames et Messieurs, Laissez vos téléphones allumés.
Ça va commencer. Nous vous rappelons que cette audition est publique, n’hésitez pas à filmer ou enregistrer les propos que vous entendrez.
Vous pouvez parler librement, nous protégeons vos données...

 

VISUEL CONNEXION JPG.png

A QUOI RÊVES-TU ?

EXPOSITION-LECTURE

Le Collectif A Corps Perdus vous invite à déambuler entre les portraits et les paroles de Français et de Rwandais au sein de l'exposition suspendue " A quoi rêves-tu ? ". Durant votre déambulation, les deux artistes, Audrey Even et Jérémy Delaunay, feront une lecture, mise en espace du texte Daydreaming de Ronan Mancec.

a quoi rêves tu.png

LES TROIS PETITS VIEUX QUI NE VOULAIENT PAS MOURIR
de Suzanne Van Lohuizen

Un jour comme les autres, trois personnages se réveillent plutôt de bonne humeur, mais arrive une lettre :

“Aujourd’hui c’est le dernier jour. Votre vie est finie.”

Devant l’inévitable, ils se confrontent à vivre les étapes de leur mort annoncée…

Questionner la vie et la mort nous semble essentiel dès le plus jeune âge. Pourquoi ne pas en rire, se confronter à l’imaginaire que l'on en a tous à chaque étape de nos vies ?

3 petits vieux  10.jpg

LA VISITE !
TOUT EST DANS LE TITRE ...

Le collectif A Corps Perdus vous propose des visites théâtralisées dans des galeries d'art ou des musée.
Contactez nous pour en savoir plus.

PHOTO LA VISITE.jpg

LISBETHS
de Fabrice Melquiot

Lisbeths, c’est une histoire d’amour qui commence bien, comme une recette magique pour être heureux. Ils se rencontrent quand ils n’attendaient plus rien. Ils vont s’aimer, très vite, très fort. Ils vont même vouloir un enfant.
Mais tout à coup la machine s’enraye, Pietr ne reconnaît plus sa Lisbeth sur le quai de la gare de La Rochelle. Vient le temps des expériences, la réalité se mélange aux fantasmes de Pietr. La violence s’initie peu à peu, jusqu’à la disparition de l’être aimé.

LISBETH AM-43.jpg
bottom of page